Nous utilisons des cookies afin de vous garantir une navigation optimale sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez de fait l'utilisation de cookies.

Chirurgie thoracique

Retrouvez ici toutes les vidéos chirurgicales, conférences, interviews d’experts, débats, webinars et vidéos interactives.


Filtrer par
Date de publication
Type
Classification
Affichage : Liste Miniature
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée (VATS) : lobe inférieur gauche
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce consiste en une lobectomie pulmonaire anatomique et en une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette intervention était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique ainsi qu’un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à une douleur chronique postopératoire qui peut devenir invalidante chez près de 5 % des patients.
La diminution de l'incidence de la douleur chronique post-thoracotomie est l’un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée.
Les principaux aspects de l’intervention comprennent :
- un positionnement adéquat du patient ;
- l'accès à la cavité pleurale et à l'emplacement approprié des incisions ;
- une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui « évite les scissures » lorsque c’est possible pour diminuer l'incidence des fuites d'air prolongées en postopératoire ;
- la section du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.
La technique par VATS comporte un taux de morbidité inférieur et des résultats oncologiques au moins équivalents à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour une tumeur carcinoïde du lobe inférieur droit chez une patiente de 42 ans. La vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire. La dissection des ganglions lymphatiques a été réalisée, mais ne sera pas montrée en détails.
Remerciements : Nous souhaitons remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien assidu.
G Rakovich
Vidéo chirurgicale
Il y a 3 ans
618 vues
84 J'aime
0 commentaire
08:05
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée (VATS) : lobe inférieur gauche
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce consiste en une lobectomie pulmonaire anatomique et en une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette intervention était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique ainsi qu’un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à une douleur chronique postopératoire qui peut devenir invalidante chez près de 5 % des patients.
La diminution de l'incidence de la douleur chronique post-thoracotomie est l’un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée.
Les principaux aspects de l’intervention comprennent :
- un positionnement adéquat du patient ;
- l'accès à la cavité pleurale et à l'emplacement approprié des incisions ;
- une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui « évite les scissures » lorsque c’est possible pour diminuer l'incidence des fuites d'air prolongées en postopératoire ;
- la section du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.
La technique par VATS comporte un taux de morbidité inférieur et des résultats oncologiques au moins équivalents à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour une tumeur carcinoïde du lobe inférieur droit chez une patiente de 42 ans. La vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire. La dissection des ganglions lymphatiques a été réalisée, mais ne sera pas montrée en détails.
Remerciements : Nous souhaitons remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien assidu.
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée : lobe moyen
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce est une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu'une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique postopératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5% des patients.

Un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée est la diminution de l'incidence de douleur chronique post-thoracotomie.

Les principaux aspects de la procédure incluent :
- Un positionnement adéquat du patient.
- L'accès à la cavité pleurale et l'emplacement approprié des incisions (nous favorisons une approche complètement thoracoscopique, quoique certains centres préfèrent l’utilisation d’une « incision de travail » mesurant 4-5 cm près de l’aisselle).
- Une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui évite les scissures lorsque possible afin de diminuer l'incidence des fuites d'air prolongées en postopératoire.
- La division du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.

La technique par VATS comporte un taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour un adénocarcinome du lobe moyen chez un patient de 67 ans (le vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été faite, mais ne sera pas démontrée ici).

Remerciements : nous aimerions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur dévouement et leur soutien continu.
DD Masckauchan, G Rakovich
Vidéo chirurgicale
Il y a 4 ans
383 vues
42 J'aime
0 commentaire
08:49
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée : lobe moyen
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce est une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu'une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique postopératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5% des patients.

Un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée est la diminution de l'incidence de douleur chronique post-thoracotomie.

Les principaux aspects de la procédure incluent :
- Un positionnement adéquat du patient.
- L'accès à la cavité pleurale et l'emplacement approprié des incisions (nous favorisons une approche complètement thoracoscopique, quoique certains centres préfèrent l’utilisation d’une « incision de travail » mesurant 4-5 cm près de l’aisselle).
- Une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui évite les scissures lorsque possible afin de diminuer l'incidence des fuites d'air prolongées en postopératoire.
- La division du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.

La technique par VATS comporte un taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour un adénocarcinome du lobe moyen chez un patient de 67 ans (le vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été faite, mais ne sera pas démontrée ici).

Remerciements : nous aimerions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur dévouement et leur soutien continu.
Segmentectomie totalement thoracoscopique : segment apical, lobe supérieur droit
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce consiste à réaliser une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu'une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Chez les patients avec une fonction pulmonaire limitée, une segmentectomie anatomique peut représenter une option thérapeutique acceptable. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postérolatérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique postopératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5% des patients.

Un des avantages potentiels majeurs de l’approche thoracoscopique est la diminution de l'incidence de douleur chronique post-thoracotomie.

Les principaux aspects de la segmentectomie thoracoscopique incluent :
- un positionnement adéquat du patient ;
- l'accès à la cavité pleurale et à l'emplacement approprié des incisions ;
- une dissection délicate des branches segmentaires des artères pulmonaires et des bronches ;
- la division des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique ;
- la division du parenchyme pulmonaire en suivant les plans intersegmentaires.

L'approche thoracoscopique comporte un faible taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons une résection du segment apical du lobe supérieur droit par approche totalement thoracoscopique chez un patient de 78 ans avec un petit adénocarcinome pulmonaire T1N0 (la vidéo met l'accent sur les étapes de la résection segmentaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été réalisée, mais ne sera pas démontrée ici).

Remerciements : Nous voudrions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien continu.
G Rakovich, J Forcillo, D Ouellette, G Beauchamp
Vidéo chirurgicale
Il y a 7 ans
591 vues
22 J'aime
0 commentaire
09:44
Segmentectomie totalement thoracoscopique : segment apical, lobe supérieur droit
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce consiste à réaliser une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu'une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Chez les patients avec une fonction pulmonaire limitée, une segmentectomie anatomique peut représenter une option thérapeutique acceptable. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postérolatérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique postopératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5% des patients.

Un des avantages potentiels majeurs de l’approche thoracoscopique est la diminution de l'incidence de douleur chronique post-thoracotomie.

Les principaux aspects de la segmentectomie thoracoscopique incluent :
- un positionnement adéquat du patient ;
- l'accès à la cavité pleurale et à l'emplacement approprié des incisions ;
- une dissection délicate des branches segmentaires des artères pulmonaires et des bronches ;
- la division des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique ;
- la division du parenchyme pulmonaire en suivant les plans intersegmentaires.

L'approche thoracoscopique comporte un faible taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons une résection du segment apical du lobe supérieur droit par approche totalement thoracoscopique chez un patient de 78 ans avec un petit adénocarcinome pulmonaire T1N0 (la vidéo met l'accent sur les étapes de la résection segmentaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été réalisée, mais ne sera pas démontrée ici).

Remerciements : Nous voudrions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien continu.
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée (VATS) : lobe supérieur droit
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce est une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu'une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique post-opératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5% des patients.
Un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée est la diminution de l'incidence de douleur chronique post-thoracotomie.
Les principaux aspects de la procédure incluent :
- Un positionnement adéquat du patient.
- L'accès à la cavité pleurale et l'emplacement approprié des incisions*.
- Une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui «évite les scissures» lorsque possible pour diminuer l'incidence des fuites d'air prolongées en post-opératoire.
- La section du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.
La technique par VATS comporte un taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour un carcinome neuro-endocrinien du lobe supérieur droit chez un homme de 71 ans (le vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été faite mais ne sera pas démontrée ici).
Remerciements : Nous voudrions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien continu.
G Rakovich, D Ouellette, G Beauchamp
Vidéo chirurgicale
Il y a 7 ans
603 vues
93 J'aime
0 commentaire
08:01
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée (VATS) : lobe supérieur droit
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce est une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu'une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique post-opératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5% des patients.
Un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée est la diminution de l'incidence de douleur chronique post-thoracotomie.
Les principaux aspects de la procédure incluent :
- Un positionnement adéquat du patient.
- L'accès à la cavité pleurale et l'emplacement approprié des incisions*.
- Une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui «évite les scissures» lorsque possible pour diminuer l'incidence des fuites d'air prolongées en post-opératoire.
- La section du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.
La technique par VATS comporte un taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour un carcinome neuro-endocrinien du lobe supérieur droit chez un homme de 71 ans (le vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été faite mais ne sera pas démontrée ici).
Remerciements : Nous voudrions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien continu.
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée (VATS): lobe inférieur droit
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce est une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu’une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique postopératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5 % des patients.
Un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée est la diminution de l’incidence de douleur chronique post-thoracotomie.
Les principaux aspects de la procédure incluent :
- un positionnement adéquat du patient ;
- l’accès à la cavité pleurale et l’emplacement approprié des incisions ;
- une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui « évite les scissures » lorsque possible pour diminuer l’incidence des fuites d'air prolongées en postopératoire ;
- la division du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.
La technique par VATS comporte un taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour un adénocarcinome du lobe inférieur droit chez un patient de 78 ans (la vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été faite, mais ne sera pas démontrée en détails).
Remerciements : nous voudrions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien continu.
G Rakovich, D Ouellette, G Beauchamp
Vidéo chirurgicale
Il y a 7 ans
849 vues
39 J'aime
1 commentaire
09:56
Lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée (VATS): lobe inférieur droit
Le traitement standard du cancer du poumon non à petites cellules de stade précoce est une lobectomie pulmonaire anatomique ainsi qu’une dissection des ganglions lymphatiques médiastinaux. Traditionnellement, cette procédure était réalisée par thoracotomie postéro-latérale, nécessitant alors la transection des muscles de la paroi thoracique et un écartement des côtes. Cette méthode est fréquemment associée à de la douleur chronique postopératoire, laquelle peut devenir incapacitante chez près de 5 % des patients.
Un des avantages potentiels majeurs de la lobectomie par thoracoscopie vidéo-assistée est la diminution de l’incidence de douleur chronique post-thoracotomie.
Les principaux aspects de la procédure incluent :
- un positionnement adéquat du patient ;
- l’accès à la cavité pleurale et l’emplacement approprié des incisions ;
- une dissection délicate des branches des artères pulmonaires, en utilisant une technique qui « évite les scissures » lorsque possible pour diminuer l’incidence des fuites d'air prolongées en postopératoire ;
- la division du parenchyme pulmonaire, des vaisseaux sanguins et des bronches en utilisant une agrafeuse endoscopique.
La technique par VATS comporte un taux de morbidité et des résultats oncologiques similaires à ceux de la chirurgie ouverte. Nous présentons ici une lobectomie par VATS pour un adénocarcinome du lobe inférieur droit chez un patient de 78 ans (la vidéo met l'accent sur les étapes de la résection lobaire – la dissection des ganglions lymphatiques a été faite, mais ne sera pas démontrée en détails).
Remerciements : nous voudrions remercier Nathalie Leroux RN et Suzanne Desbiens RN pour leur soutien continu.